Poésie : La leçon maternelle

Titre : La leçon maternelle

Poète : Antoine de Latour (1808-1881)

Recueil : Loin du foyer (1835).

A Saint-Cloud, sous le bois, tout rouge de colère,
Un enfant poursuivait sa bonne en la frappant ;
Une dame passait qui dit, le voyant faire :
— « Ah ! c'est mal, et toujours du mal on se repent. »

Et l'enfant, à ces mots, crut entendre sa mère,
Et derrière un tilleul se blottit tout tremblant ;
Une larme brillait au bord de sa paupière,
D'un muet repentir signe doux et charmant

La vie a des écueils, enfant, où le pied glisse ;
Mais, si tu sens un jour que ton âme faiblisse,
Souviens-toi de la dame et des bois de Saint-Cloud.

Cette voix entendue aux rives de la Seine,
C'est la voix de ton ange, il te suivra partout,
Et ce matin, enfant, il se nommait LA REINE !

Antoine de Latour.