Poésie : Épitaphe de la femme de M. Puget

Titre : Épitaphe de la femme de M. Puget

Poète : François de Malherbe (1555-1628)

Recueil : Poésies livre IV.

(M. Puget qui fut ensuite Évêque de Marseille.)

1614.


(Le mari parle.)

Celle qu'avait Hymen à mon cœur attachée,
Et qui fut ici-bas ce que j'aimais le mieux,
Allant changer la terre à de plus dignes lieux,
Au marbre que tu vois sa dépouille a cachée.

Comme tombe une fleur que la bise a séchée,
Ainsi fut abattu ce chef-d'œuvre des cieux ;
Et, depuis le trépas qui lui ferma les yeux,
L'eau que versent les miens n'est jamais étanchée.

Ni prières ni vœux ne m'y purent servir ;
La rigueur de la mort se voulut assouvir,
Et mon affection n'en put avoir dispense.

Toi dont la piété vient sa tombe honorer,
Pleure mon infortune ; et, pour ta récompense,
Jamais autre douleur ne te fasse pleurer !

François de Malherbe.